Le modèle

J’ai eu un énorme coup de cœur en feuilletant le magazine Burda du mois d’avril 2018. J’ai tout de suite flashé sur la chemise 105. Mais, je ne l’ai pas cousu tout de suite, en avril et décembre, il y a eu un petit laps de temps.

C’est en faisant un tour sur le site de Burda Russie, que je suis tombée sur une version robe de cette chemise, et là, ça a fait tilt, c’était décidé, j’allais coudre cette chemise en robe.

Je suis donc partie à la recherche des tissus idéaux, je savais que je voulais deux tissus, pour jouer au mieux avec toutes les découpes. Un tissu uni pour le corsage et les manches, histoire de mettre en valeur le jeu de pince et du motif pour le reste.

Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018

Les tissus

Le plus compliqué, quand on veut marier des tissus, c’est d’en trouver qui s’accordent, surtout quand on les choisit sur internet. Toujours peur de la mauvaise surprise du type, ha mince, le bleu du tissu 1 est trop différent du tissu 2.

Heureusement, je suis passée par Pretty Mercerie, avec son système de collections, on est sûr que les tissus sont prévus pour s’accorder entre eux.

Et puis quand j’ai eu choisi mes deux tissus, j’ai envoyé message, sur instagram, à Marion (co-fondatrice de Pretty Mercerie) en lui demandant si les deux allaient bien s’accorder, que voulez-vous, j’ai parfois besoin qu’on me prenne par la main et qu’on me rassure.

Quelques jours plus tard, les tissus étaient dans ma boîte aux lettres et, c’était juste parfait, l’accord parfait !

Je suis partie sur de la viscose, clairement pas le type de tissu recommandé pour cette couture mais, je voulais que ça soit fluide ! Si c’était un peu corsé à coudre, je ne regrette pas du tout. Si c’était à refaire, je sortirais juste la bombe d’amidon !

La réalisation :

Bon, soyons honnête, ce n’était pas une pièce facile à faire, surtout si on prend en compte les explications de Burda, sans surprises, je n’ai pas compris grand chose.

Avec du recule, je trouve que c’était moins compliqué à faire que ce que j’imaginais. En fait, c’est surtout long et surtout, vu le nombre de pièces, il faut se concentrer dès le départ sur la découpe, être bien précis pour que tout s’emboîte correctement.

Le plus tendu pour moi, c’était sans hésitation, les pinces du corsage (que je n’ai absolument pas réussi à prendre en photo correctement), 8 pinces au total et surtout des minis pinces, ça m’a fait pas mal rager, je le confesse.

Pour le reste, vraiment, c’est long certes, mais pas trop compliqué à faire.

Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018

Modifications :

Initialement, il s’agit d’une chemise, j’ai donc dû allonger pour en faire une robe. J’ai mesuré la hauteur que je souhaitais, il me fallait rajouter 26.5cm. J’ai donc allongé les pièces devant et dos inférieurs et, par pivot, je les ai élargi. Je ne voulais pas rajouter du volume à la taille, je n’ai pas la taille marquée donc, ce n’est clairement pas l’endroit où je dois ajouter du volume.

Niveau longueur, j’aime beaucoup le résultat, j’ai conservé la forme arrondi du bas, ça me plaît beaucoup, surtout avec la fluidité du tissu.

Autre modification, mais qui n’en est pas vraiment une, je n’ai pas mis de bouton à la base du col, je ne porte jamais une chemise totalement boutonnée donc autant ne pas mettre de bouton inutile.

Autrement, le patron tombe vraiment bien, à la rigueur, j’aurai pu raccourcir très légèrement la ligne d’épaule, pour avoir un résultat moins tombant, mais,  rien de bien dramatique !

Un peu plus de photos ….

Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018
Burda 105 04 2018

Ecrire un commentaire