Depuis quelques temps, je me demande, est-ce que je dois employer le tutoiement ou le vouvoiement quand j’écris. J’aime beaucoup le tutoiement, j’aime sa proximité, sa pertinence et, je suis plus à l’aise avec lui. Alors, ne m’en veut pas, à partir d’aujourd’hui, je vais te tutoyer et, j’espère qu’enfin, tu arrêteras de me vouvoyer.




Bref, aujourd’hui, je te propose une petite vidéo, très rapide, pour te montrer 3 techniques pour surfiler quand on n’a pas de surjeteuse.
J’avais déjà parlé du pied spécial surjet, là tu auras l’occasion de le voir en action et en gros plan. Youhou !
Et vraiment, ce petit pied qui coûte dans les 5€ est vraiment très très utile.

La vidéo

Parce que les images valent mieux que des mots, je te laisse avec la vidéo.


Pour me soutenir, n’hésite pas à t’ abonner à ma chaîne Youtube, en cliquant ici.



 

Épingle moi

42 Commentaires

  1. Merci. Ayant une surjeteuse, je vais lui laisser cet emploi mais sinon…
    J’avoue avoir hésité a te tutoyer, et puis j’ai tenté, parfois certaines n’aiment pas mais c’est plus sympa.

    • J’aime beaucoup le tutoiement, je trouve que ça enlève un peu la barrière de l’écran 😀

  2. Dans la version la plus simple, le point zigzag bien réglé permet des finitions propres, mais si la machine à coudre permet les points extensibles, on s’approche du résultat obtenu avec une surjeteuse et encore plus si on a un pied « coud et coupe », là le résultat est parfait.

    • J’y pense à investir dans un pied qui coupe, faudrait que je regarde ça de plus près.

  3. Super ce petit tuto et je l’ai ce pied et je ne savais pas à quoi il pouvait servir. Merci à Toi

Ecrire un commentaire